Hush, Mike Flanagan

Maddie vit seule dans une maison située en plein cœur de la forêt mais sa tranquillité est mise à rude à épreuve par un individu qui, découvrant qu’elle est atteinte de surdité, ne tarde pas à la désigner comme proie idéale. Inconnu du grand public et n’ayant pas eu l’honneur d’être projeté dans les salles obscures, « Hush », renommé « Pas un bruit » pour sa sortie française, mérite toutefois plus d’attention que la majorité des films d’horreur diffusés sur le grand écran. Le home invasion est devenu un genre si populaire à Hollywood que le long-métrage souffre inévitablement d’être comparé à ses semblables. Le scénario ne tient qu’en quelques lignes dans la mesure où « Hush » n’en reste pas moins un huis clos minimaliste dans lequel Maddie et son agresseur jouent au chat et à la souris jusqu’à ce que l’un d’eux rende définitivement les armes.

L’histoire est si simple qu’il est délicat de retenir l’attention des spectateurs dopés aux jump scare.  Seulement, sa réalisation s’avère plutôt immersive quand il s’agit de nous faire ressentir la détresse d’une victime toute désignée face à un agresseur qui donne bien du fil à retordre. Il semble toutefois démesuré d’affirmer que le cinéaste a su faire preuve d’une créativité débridée pour redorer le blason d’un genre qui peine tant à se renouveler. La mise en scène soignée ne parvient pas à dissimuler les failles scénaristiques car le spectateur n’aura jamais l’occasion de connaître l’identité et les motivations de l’agresseur. Il n’a rien du tueur invincible que les amateurs de films d’épouvante pourraient aduler et sa toute-puissance à l’égard d’une jeune femme vulnérable n’est finalement que le reflet de son incommensurable stupidité. Le retour de bâton n’en est d’ailleurs que plus jouissif car Maddie ne manque pas d’imagination pour échapper à son bourreau.

Le cinéaste a toutefois omis d’éclaircir certaines zones d’ombres  : est-ce que le tueur a choisi sa victime au hasard ? Ne chercherait-il pas avant tout à assouvir des pulsions voyeuristes ? Les intentions de Mike Flanagan sont tellement floues que le public averti ne cessera de s’interroger sur la véritable nature de ce combat inégal, même si le degré de perversité de l’intrus suffit amplement pour faire de lui une menace tangible. « Hush » est une production sans prétention qui fait montre d’une louable efficacité. Ne soyez donc pas étonnés si l’envie vous prend de vérifier à deux ou trois fois si la porte d’entrée est fermée à double tour.

Threestars1

Publicités

4 réflexions sur “Hush, Mike Flanagan

  1. Sweet Judas dit :

    Je suis d’accord : pas un film exceptionnel mais c’était quand même une expérience intéressante. J’ai particulièrement aimé les quelques passages que l’on passe dans la peau de Maddie, à ne rien entendre du tout sinon les battements de son coeur qui s’accélère.
    Le seul bémol que je mettrai concerne le méchant : s’il avait gardé son masque (et donc son anonymat total, que l’on ait aucune idée de ce à quoi il ressemble), je trouve que le film aurait un peu gagné des points niveau frousse.

    Aimé par 1 personne

    • mangoandshamallow dit :

      « Hush » n’est pas sensationnel mais reste une bonne surprise. Il n’est pas plus mauvais que ses semblables projetés dans les salles de cinéma. J’aurais aussi préféré que le tueur garde son masque et n’ai d’ailleurs pas compris le choix du réalisateur de révéler aussi rapidement son visage. Par contre, ce bémol ne l’a pas empêché de faire monter la pression sans sombrer dans la surenchère.

      Aimé par 1 personne

  2. unfilalapage dit :

    J’ai vu passer la bande-annonce il y a quelque temps. Je suis très bon public face à ce genre de films, nul doute qu’il me ferait de l’effet ^^
    Après, concernant les motivations du tueur, cet aspect-là passe trop souvent à la trappe !

    Aimé par 1 personne

    • mangoandshamallow dit :

      Les intentions du tueur sont souvent zappées mais dans ce film, le manque d’explications atteint des sommets. Par contre, il est loin d’être mauvais.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s