Les lettres de Rose, Clarisse Sabard

lettresderose

Lola sait depuis longtemps que ses parents l’ont adoptée alors qu’elle n’avait que trois mois. Elle ignore néanmoins tout de ses origines, pensant que ses parents biologiques ont quitté ce monde depuis de nombreuses années. La jeune femme s’apprête à fêter son trentième anniversaire et n’est pas pleinement satisfaite du chemin parcouru. Ses histoires d’amour se soldent par des échecs et son emploi ne reflète en rien à ce dont elle aspire. Engagée en tant que vendeuse dans le salon de thé de ses parents, elle espère que sa situation ne sera que provisoire pour avoir l’opportunité d’ouvrir sa propre librairie. Passionnée de littérature, Lola est dotée d’un tempérament rêveur qui bien qu’attachant aux yeux de son entourage, l’empêche de mener les démarches nécessaires pour concrétiser son projet. Elle a l’impression d’être spectatrice de sa vie et ne peut s’avouer véritablement heureuse, malgré le fait qu’elle puisse compter sur le soutien de ses parents et de son meilleur ami.

Sa petite vie tranquille se retrouve toutefois chamboulée par une révélation tout à fait inattendue. Elle apprend effectivement qu’elle va hériter d’une grand-mère qu’elle n’a jamais connue. Cette dernière qui s’est éteinte à Aubéry, lui lègue une maison et l’histoire de ses origines. Lola s’engage alors dans une chasse au trésor pour marcher sur les traces de son passé et décrypter les secrets qui l’entourent. Sur sa route, il se pourrait bien qu’elle y croise l’amour. Seulement, est-ce que comprendre son passé permettra à la jeune femme de donner plus de sens à sa vie ?

Lola représente les désillusions de notre époque au cours de laquelle les gens occupent des postes qui ne les intéressent pas vraiment mais qui constituent la seule solution pour espérer donner vie à moyen ou long terme à des projets qui tiennent à cœur. Elle aspire à une vie plus enrichissante mais son besoin de sécurité l’empêche de franchir le pas. Jamais elle n’a cherché à en savoir davantage sur ses origines, mais l’occasion se présentant, elle mobilise alors toute son énergie pour réunir et comprendre les indices laissés par sa grand-mère. Soutenu par le notaire et exécuteur testamentaire de Rose, Lola fouille la maison qu’elle a reçue en héritage et découvre progressivement les secrets d’une épopée familiale riche en rebondissements heureux et tragiques. Le lecteur se retrouve absorbé par les recherches de Lola et marche à ses côtés sur les traces de ses origines et de son passé.

En mêlant habilement les époques, Clarisse Sabard décrit les tourments de plusieurs générations de femmes confrontées aux épreuves d’un vingtième siècle houleux. Elle nous emmène avec une infinie tendresse sur les pas d’une famille au sein de laquelle les femmes mènent la danse. Dotées d’une force de caractère inébranlable, elles n’hésitent pas à prendre des décisions déchirantes qui détermineront la vie de leur descendance. Le lecteur est souvent amené à blâmer leur égoïsme et leur manque de compassion mais nous sommes pleinement conscients que les femmes de l’époque les plus ambitieuses étaient contraintes de faire des choix difficiles pour aspirer à une vie meilleure. La société du vingtième siècle ne laissait aucune marge de manœuvre à la gente féminine qui était alors entièrement soumise aux volontés du patriarche avant de se plier à l’autorité d’un mari qu’elle n’avait pas toujours épousé par amour.

Clarisse Sabard n’est pas avare en anecdotes fictives pour nous faire comprendre à quel point la condition féminine française était éprouvante et ne ressemblait en rien à celle que nous vivons aujourd’hui. Elle nous embarque dans une quête d’identité et d’accomplissement de soi qui, sous forme de voyage dans le temps, résonne en nous comme une expérience susceptible d’être vécue. Aucune invraisemblance ne vient remettre en question le crédit que nous accordons à l’histoire, même si la romance entre Lola et Jim est un brin précipitée et idyllique pour s’avérer crédible dans la vie réelle. La jeune femme met du temps à comprendre qu’elle a le potentiel nécessaire pour concrétiser son projet alors que le lecteur ne doute jamais de sa capacité à impulser un souffle nouveau à sa petite existence bien tranquille. La quête de Lola s’avère aussi plus intime qu’elle n’y paraît puisqu’elle ne lui révélera pas uniquement les secrets planant autour de ses origines. Son histoire familiale constituera surtout une ressource inestimable pour Lola qui s’appliquera à ne pas reproduire les erreurs du passé dans une société qui ne décide plus de l’avenir professionnel des femmes.

J’ai toutefois été marquée par les agissements de la grand-mère de Lola et de son fils à l’égard d’un autre membre de la famille. Je n’aurais jamais imaginé que ces protagonistes plutôt bienveillants étaient capables de prendre une telle décision. Seulement, personne n’ignore que le poids des secrets peut s’avérer lourd à porter … « Les lettres de Rose » mérite pleinement d’avoir remporté le Prix du Livre Romantique en 2016 tant le personnage de Lola et son parcours respirent l’amour et le pardon à ceux qui ont pourtant influencé négativement l’avenir de leurs proches. L’auteure se laisse parfois aller à quelques facilités, notamment sur la fin qui s’est révélée un peu trop précipitée à mon goût mais elle nous offre des portraits touchants de femmes qui, à travers les époques, œuvrent chacune pour accéder à la liberté et à la réussite en bravant les préjugés et mettant à mal le sexisme ambiant du milieu du vingtième siècle.

fourstars1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s