Positive, Paige Rawl et Ali Benjamin

positive

Paige Rawl est une jeune fille que rien ne différencie des autres, si ce n’est le secret qu’elle garde enfouie au plus profond d’elle-même depuis l’enfance. Sa mère lui a transmis le VIH à la naissance et Paige cache donc sa séropositivité à son entourage. Elle a néanmoins pris l’initiative de se confier à sa meilleure amie Yasmine qui s’est alors empressée de renier sa promesse. La rumeur se répand comme une traînée de poudre dans le lycée de Clarkstone et Paige subit de plein fouet les brimades et insultes de ses camarades de classe. L’adolescente rayonnante et épanouie sombre progressivement dans la dépression et son désespoir est si grand qu’elle tente de mettre fin à ses jours en avalant des somnifères. Les élèves de Clarkstone témoignent d’une cruauté susceptible de donner lieu à des conséquences irréversibles mais l’ignorance et le manque d’ouverture d’esprit du corps enseignant et de l’administration scolaire se révèlent encore plus choquantes.

Paige tente à sa manière de bousculer les mentalités, en insistant à plusieurs reprises (et à raison) sur la différence entre le VIH qui affaiblit le système immunitaire en le rendant vulnérable aux maladies, et le Sida, qui reste le stade le plus avancé du VIH. Une personne ayant contracté le virus ne présente d’abord aucun symptôme car le VIH met généralement plusieurs années pour détruire les défenses immunitaires. Tous les individus infectés par le virus ne développent pas de maladies opportunistes car les traitements actuels renforcent le système immunitaire pour que le VIH n’évolue pas vers son stade terminal. En revanche, aucun vaccin n’est à ce jour en mesure de guérir les personnes qui en sont atteintes.

L’auteur adopte le point de vue de Paige qui est séropositive depuis la naissance. Sa mère ignorait qu’elle était infectée par le virus et la jeune fille n’a montré aucun signe avant-coureur avant d’être diagnostiquée à l’âge de trois ans. Elle nous explique alors comment les traitements pris quotidiennement à heures fixes lui permettent de rester en bonne santé. En grandissant, Paige va aussi lutter contre les idées reçues avec une force et une détermination qui nous donneraient envie de soulever des montagnes.

Ce roman est un témoignage qui fait l’effet d’un uppercut dans la mesure où Paige Rawl a bel et bien été victime de discrimination  à cause de sa séropositivité. L’auteur a aidé la jeune femme à coucher ses ressentis et son expérience sur le papier pour montrer à quel point le harcèlement peut se révéler destructeur. Paige a subi les moqueries en raison de sa maladie mais combien d’enfants et adolescents sont harcelés pour leur poids, leur sexualité ou leur couleur de peau ?

Le harcèlement scolaire est un sujet qui n’est pas à prendre à la légère mais certains établissements préfèrent minimiser ce qui se déroule sous leurs yeux pour ne pas avoir à gérer des « enfantillages ». Son parcours jalonné d’embûches et d’expériences enrichissantes a défini ce qu’elle est devenue en tant qu’adulte : une jeune femme courageuse, brillante et tolérante qui cherche à enseigner l’acceptation et le pardon. Je conseille le roman à tous les lecteurs qui souhaitent comprendre le VIH et ressentir ce que vivent les personnes séropositives au quotidien. Son style d’écriture est plutôt simpliste mais on ne peut reprocher à l’auteur d’avoir retranscris avec justesse les pensées d’une adolescente de quatorze ans. Les photos personnelles de Paige apportent aussi davantage de relief à un récit poignant et illustrent à quel point la jeune fille aime sourire à la vie.

paige-rawl_author-photo

fourstars1

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s