Lignes de vie, Samantha Bailly

1407-lignes_org

Le mois de décembre est la période idéale pour se plonger dans des histoires qui donnent chaud au cœur. Ce roman ne restera pas gravé dans ma mémoire mais il a parfaitement rempli le contrat de me faire passer un agréable moment, emmitouflée sous mon plaid en dégustant un chocolat chaud. Le récit ne brille pas pour son originalité dans la mesure où j’aurais souhaité assister à plus de rebondissements et me laisser surprendre par un twist digne de ce nom, même si mon cœur s’est serré à plusieurs reprises au cours de ma lecture. Il s’en dégage néanmoins une telle douceur que j’ai tourné la dernière page avec le sourire aux lèvres. Je fais partie des lectrices qui se laissent porter par les échanges épistolaires et c’est la raison pour laquelle j’ai suivi avec enthousiasme l’histoire singulière d’Antoine et Gabrielle. Ils habitent dans la même ville, ne se connaissent pas et n’étaient d’ailleurs pas destinés à se rencontrer. Le hasard va pourtant les rapprocher et donner naissance à une relation épistolaire au cours de laquelle les deux protagonistes se livrent, lettre après lettre, sur leurs espoirs et désillusions.

Les mots défilent sur le papier comme un exutoire et leurs échanges abordent parfois des sujets si intimes que j’avais l’impression de faire preuve d’une réelle indiscrétion en lisant leurs lettres. Les lecteurs sont aussi témoins de l’évolution de leur relation qui se transforme assez rapidement en une amitié sincère que nous sommes certainement nombreux à envier. La confiance grandit entre Antoine et Gabrielle qui se nourrissent réciproquement de chaque mot posé sur le papier. Leur regard sur la vie change et la relation atypique qui les unit les amène également à prendre des décisions importantes. A l’heure où les personnes de sexe opposés apprennent à se connaître par écran interposé, le parcours d’Antoine et Gabrielle nous rappelle à quel point l’écriture est une forme inédite de liberté qui contient la force de pouvoir révéler ses pensées et de se montrer honnête envers l’autre en annihilant toute pudeur.

La lettre paraît aujourd’hui bien obsolète mais elle restera à jamais plus personnelle que les e-mails et les messages parfois douteux échangés sur les sites de rencontres. En tant qu’éternelle romantique, je reconnais que j’aurais vibré si un homme (pas n’importe lequel !) m’avait exprimé ses sentiments en m’écrivant des lettres. Ces échanges ne peuvent paradoxalement qu’éveiller les soupçons tant les faits d’actualité nous rappellent jour après jour que l’Homme est capable du pire mais il faut bien admettre que le concept serait surprenant et excitant dans un monde meilleur. Samantha Bailly fait aussi prendre conscience à ses lecteurs que les plus belles rencontres peuvent être le fruit du hasard. A quoi bon vouloir tout planifier et évaluer les gens que nous ne connaissons pas comme si nous conduisions des entretiens d’embauche ? Il est pourtant si bon de faire confiance à son instinct et de laisser libre cours à la spontanéité.

La plume de l’auteure est tantôt poétique, tantôt banale et raconte avec sensibilité les maux de ses personnages qui miette après miette, mettent leur âme à nu. Le lecteur peut trouver regrettable que l’histoire soit cousue de fil blanc et que leur relation prenne un tournant si attendu mais il peut difficilement reprocher à Samantha Bailly de manquer de discernement sur la complexité des interactions sociales. Antoine et Gabrielle réalisent l’intimité de leurs échanges virtuels et le réconfort qu’ils peuvent y trouver mais prennent aussi conscience que leur amitié ne pourra évoluer que s’ils se rencontrent en chair et en os. Ils hésitent à franchir le pas, à donner un caractère réel à leur correspondance atypique dans la mesure où le face à face brisera inévitablement le mystère qui l’entoure. Samantha Bailly ne cache pas son faible pour les fins ouvertes (ce n’est malheureusement pas mon cas) mais en reconnaissant avoir préféré ce roman à « Ce qui nous lie », je suis satisfaite de m’être plongée à nouveau dans l’univers de l’auteure et d’avoir saisi l’opportunité de découvrir un récit qui, en se caractérisant par sa tendresse et sa douceur, est en parfaite harmonie avec l’esprit de cette période de l’année.

Fourstars1

Publicités

2 réflexions sur “Lignes de vie, Samantha Bailly

    • mangoandshamallow dit :

      Ce n’est pas simple et Samantha Bailly se débrouille plutôt bien, même si on n’est pas au même niveau que Les Liaisons Dangereuses 😉 J’aime les romances mais je suis exigeante sur le genre. Je suis romantique mais je ne supporte pas la mièvrerie. Si ça te dit, ce n’est pas trop tard pour s’y mettre :-).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s