Pourquoi je ne bois plus de lait de vache

Les Petites Choses de Fanny

J’avais été interpellée sur la potentielle nocivité du lait il y a environ 10 ans et à cette époque, remettre en question un des piliers de l’alimentation occidentale était très mal vu. Le lait est bon pour la santé et quiconque racontait l’inverse était regardé de travers. Le phénomène inverse s’est ensuite produit : l’esprit du consommateur est actuellement matraqué par toute une série d’études dont certaines remettent sérieusement en cause les bienfaits du lait sur notre organisme. Des livres ont aussi disséqué le discours du lobby laitier mais toutes ces recherches ne nous ont pas beaucoup éclairées. Au contraire, le consommateur ne sait plus où donner de la tête tant les études sont contradictoires. En ce qui me concerne, j’ai pris le temps de me forger une opinion sur le sujet et d’adopter une posture qui ne regardent que moi (même si je vais la partager avec vous) : j’ai arrêté de consommer du lait de vache. Cependant, ce n’est pas mon intention de critiquer ceux qui continuent à en boire. Ils ne commettent pas de crimes contre l’humanité et je me sentirais donc déplacée de chercher à les culpabiliser.

Je fais partie de ceux qui pensent que cet aliment peut être mauvais pour la santé mais fais aussi clairement la différence entre le lait industriel et le lait « sain ». Le premier ne ressemble plus en rien à celui tout juste sorti du pis de la vache car il est effectivement bourré d’antibiotiques et de pesticides. Le procédé de stérilisation à haute température utilisé pour pouvoir conserver le lait en brique plusieurs mois a aussi altéré la qualité de l’aliment. Même sans être cru, le lait d’animaux sains élevés dans des pâturages n’équivaut en aucun cas à celui que l’on achète dans les rayons des grandes surfaces et c’est la raison pour laquelle je suis persuadée que la diabolisation de TOUS les laits reste une erreur. Le lait industriel est souvent écrémé, vidé de ses vitamines et acides gras. On y rajoute alors des vitamines de synthèse dont il n’est absolument pas prouvé que leur effet reproduit exactement celui des vitamines naturelles (l’inverse m’aurait beaucoup étonné).

lespetiteschosesdefanny_danger_lait_de_vache2

Pour quelle autre raison je fuis le lait industriel comme la peste ? Tout simplement parce qu’en consommer n’a rien d’éthique et d’écologique. La course à la rentabilité veut qu’une vache produise plusieurs dizaines de litres de lait par jour et toute l’année. Dame Nature ne l’ayant pas conçu pour donner autant de lait, l’animal est mis enceinte tous les ans avant de se voir retirer ses petits après l’accouchement. On relie une machine à ses pis afin de lui extorquer pas moins de 6000 litres de lait par an, causant des douleurs qui ne peuvent être apaisées qu’avec des antibiotiques.

Ces pratiques m’inspirent un profond dégoût et ne sont pas sans rappeler la cruelle réalité de la production de la viande où les bovins se font littéralement massacrer dans les abattoirs. Des images choquantes qui m’ont donné un temps envie de devenir végétarienne … Seulement, l’être humain est tellement habitué à voir l’horreur qu’il est outré avant de passer à autre chose. Je ne consommais déjà pas beaucoup de viande mais ce scandale m’a tellement refroidie que j’en mange encore moins régulièrement. Je serais néanmoins hypocrite si j’écrivais que j’ai renoncé à acheter de la viande, même si je me fournis exclusivement chez des producteurs locaux. Si on aborde maintenant l’aspect environnemental de la production du lait, sachez qu’elle a un impact écologique négatif loin d’être négligeable (affaiblissement des sols, pesticides, OGM … ). Le constat est affligeant.

Je ne bois plus de lait dans la mesure où j’ai besoin de savoir dans quelles conditions les vaches ont été nourries et élevées. Mes parents ont un couple d’amis qui ont été agriculteurs pendant des décennies et quand j’étais petite, je voyais les vaches paître dans le champ situé en face du chalet dans lequel on passait nos vacances. Je savais qu’elles étaient nourries sainement et ne voyais donc aucun inconvénient à consommer leur lait. Son goût est d’ailleurs incomparable à celui du lait industriel qui n’en a tout simplement pas.

lespetiteschosesdefanny_danger_lait_de_vache3

Ne connaissant aucun producteur local qui pourrait avoir ma totale confiance concernant la qualité de son lait, j’ai préféré arrêter d’en consommer. Je ne regrette pas d’avoir choisi une solution aussi radicale car ne plus boire de lait de vache ne me manque absolument pas. Pour des questions de goût, je préfère les laits végétaux (amande, coco et châtaigne) mais ce n’est pas la seule raison. Boire du lait de vache provoquait chez moi des sensations de ballonnements. Cette situation n’a en revanche rien d’alarmant puisqu’il est naturel pour la majorité des adultes de mal digérer le lait, ou plutôt son sucre, le lactose. Ce glucide doit être coupé par la lactase pour être absorbé mais cette enzyme n’étant plus aussi active après le sevrage pour la plupart d’entre nous, cet aliment n’est alors plus aussi bien digéré par notre organisme. Certains ont tendance à confondre mauvaise digestion et réelle intolérance au lactose. Les personnes intolérantes se disent aussi parfois allergiques alors que seuls 1 à 3% de la population des pays occidentaux  le sont vraiment.

En arrêtant de consommer du lait, certaines personnes de mon entourage m’ont demandé comment je procédais pour apporter du calcium à mon organisme. Il est effectivement indispensable au bon état de notre physiologique mais il faut savoir qu’on peut en trouver dans des aliments autres que le lait et ses produits dérivés. Certains d’entre eux sont même plus riches en calcium que le lait de vache et se révèlent même étonnants. Le riz, le chocolat, les légumes verts et certains fruits de mer détrônent le lait. Celui-ci n’est donc pas indispensable, d’autant plus que le calcium contenu dans les autres aliments est mieux assimilé par l’organisme.

shutterstock-lait-de-soja-vegetarien-sante-02

Certaines théories autour du lait ont été démantelées mais une fois encore, je ne sais pas trop quoi en penser tant les discours sont contradictoires. Je ne suis pas non plus experte en la matière et n’ai aucune légitimité pour contredire les arguments scientifiques des médecins. Il paraîtrait que son rôle dans la prévention de l’ostéoporose est plus modeste qu’on ne le pensait et qu’il favoriserait l’apparition du diabète de type 1. Il est accusé de bien des maux dans la mesure où on lui attribue aussi une part de responsabilité dans les problèmes articulaires chez les sportifs. Il n’est pas évident de s’y retrouver dans tout ce qu’on lit et entend et même si je prête une oreille relativement attentive aux détracteurs du lait de vache, je ne prends pas non plus tout ce qu’ils racontent pour argent comptant. L’industrie laitière se défend bec et ongles à coups d’arguments marketing mais les naturopathes ont également besoin de se faire entendre.

J’ai cessé de boire du lait mais je n’ai pas arrêté de consommer des produits laitiers. Il m’est difficile de renoncer au fromage, même si j’en mange très modérément. Hors de question d’en acheter en grandes surfaces. Je me fournis chez le même fromager depuis 3 ans et c’est lui et personne d’autre ! En revanche, je ne mange plus de yaourts à base de lait de vache pour des questions de goût (encore !). Je leur préfère les yaourts et desserts au lait végétal.

Chacun a sa propre opinion sur le sujet et ceux qui consomment du lait de vache ne doivent pas être stigmatisés. Certains n’ont pas le choix pour des raisons budgétaires car les laits végétaux bio ne sont pas à portée des bourses les plus modestes. D’autres y sont tout simplement insensibles.. et alors ? Je ne partage pas leur avis mais si on essaie de dicter la conduite des gens, la plupart d’entre eux n’auront qu’une envie : faire l’inverse, par pur esprit de contradiction.

Publicités

2 réflexions sur “Pourquoi je ne bois plus de lait de vache

  1. Une Occidentale en Chine dit :

    C’est très intéressant ton article !
    Moi perso je n’en bois plus car ça peut paraître stupide mais une fois j’étais au Starbucks et j’avais commandé un chocolat chaud (petite histoire) et j’ai eu très mal au ventre ! A me tordre de douleur par terre ! J’ai essayé une deuxième fois, même effet ! Et je me souviens qu’une ancienne amie à moi prenait toujours du lait de soja au Starbucks car elle ne supportait pas leur lait. C’est ce que j’ai fait et depuis plus aucun souci ! J’ai vu que leur lait était du Lactel tout ce qu’il y a de plus basique et depuis je ne bois plus de lait de vache, fini !

    Aimé par 1 personne

    • mangoandshamallow dit :

      Je ne peux pas te dire pour Starbucks car je prends toujours le Caramel Macchiato ou le caffé Mocha mais j’ai déjà eu mal au ventre après avoir bu du lait. Je ne suis en revanche jamais allée jusqu’à me tordre de douleur. Les laits végétaux sont une très bonne alternative et en plus, je les trouve meilleurs au goût 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s