Training : La corde à sauter (mes premiers pas)

Le saut à la corde est un entraînement complet qui se pratique « avec trois fois rien » et trouve sa place dans le cadre d’une séance de renforcement musculaire ou en guise d’échauffement. Si vos obligations ne vous donnent malheureusement que peu de temps pour faire du sport, le saut à la corde est une excellente activité pour s’affiner et se tonifier, en sachant toutefois qu’une séance ne remplacera jamais celle consacrée à la course à pied. Il vaut mieux la considérer comme une activité complémentaire à celle(s) que vous pratiquez déjà.

Les effets qu’elle procure à moyen et long terme sont indéniables car même si elle n’a pas vocation à remplacer une séance de fitness ou de course à pied, sachez néanmoins que 15 minutes de corde à sauter équivaut à 30 minutes de running … et vous brûlez en moyenne 350 calories en 30 minutes de saut à la corde ! Le saut à la corde est aussi reconnu pour être un des exercices physiques les plus complets car en sautant, on sollicite l’ensemble des muscles du corps. Quelques bonds suffisent pour faire monter les pulsations cardiaques et à terme, on améliore son explosivité et son endurance. Elle permet enfin de gagner en agilité et de mieux coordonner ses mouvements car pour réussir son saut, il s’agit de faire bouger ses bras et ses jambes en même temps (sans blague !). On développe ainsi son sens de l’équilibre puisqu’on crée des mouvements d’impulsion avec son corps et se réceptionne sur la pointe des pieds (jamais sur les talons ! *). Maintenant que je vous ai vanté les bienfaits de cette activité, il est temps pour moi de vous donner quelques conseils pour vous aider à choisir votre corde à sauter.

Il existe différents types de cordes à sauter, en fonction de votre niveau de pratique. En général, on conseille les cordes en nylon pour les débutants, en vinyle pour les sportifs/sportives et en cuir pour les expérimentés. En ce qui me concerne, j’ai choisi la Nike Speed 2.0 qui est vraiment toute légère. Je lui reproche pourtant de s’emmêler assez souvent et c’est pour cette raison que ma prochaine sera certainement en vinyle (elle reste néanmoins parfaite pour débuter). Quoiqu’il en soit, une corde à sauter de qualité possède des poignées qui s’adaptent à la forme des mains. Vous ne devez donc pas avoir mal au niveau des paumes en sautant car si c’est le cas, vous n’avez malheureusement pas fait le bon choix.

Il est aussi important que la corde soit réglée à la bonne longueur car si elle est trop courte, vous risquez de vous « emmêler » les pinceaux alors que si elle est trop longue, vos mouvements sont trop lents dans la mesure où la corde perd systématiquement de la vitesse en frappant le sol. Il existe un moyen tout simple pour vérifier si la longueur est adaptée : la corde complètement tendue doit atteindre les aisselles. Si ce n’est pas le cas, il ne vous reste plus qu’à faire des petits nœuds pour remédier au « problème ». Ce ne sera donc jamais irrémédiable, à condition que vous ayez choisi une corde suffisamment longue. Si elle l’est trop, elle pourra toujours être réajustée alors que si elle est trop courte, il n’y a plus rien à faire !

Sauter à la corde peut sembler être un jeu d’enfant (qui n’y a jamais joué à la cour de récré ? 🙂 ) alors que cela nécessite un peu d’entraînement. Si vous appréhendez le fait de sauter, je vous conseille de commencer sans corde. Pendant une minute, sautez à pieds joints en essayant de ne pas vous arrêter, tout en mimant la corde et la rotation des poignets. Lorsque vous vous sentez prêtes, faîtes le même exercice avec la corde. Si la fatigue devient trop importante, reposez la et refaites l’exercice en mimant de nouveau la corde. Dès le début, je n’ai pas eu de mal à sauter à la corde mais j’ai eu des difficultés à ne pas m’arrêter pendant les 5 à 7 minutes d’entraînement. Depuis 3 semaines que je pratique, je remarque que je suis plus à l’aise et m’arrête beaucoup moins souvent.

J’en fais en moyenne 2 à 3 fois par semaine pour m’échauffer avant une séance de running. Pour le moment, je suis surtout une routine d’entraînement appelé « Warm Up ». Il s’agit d’un échauffement de 10 minutes qui me permet de me « mettre en jambes » rapidement et de faire monter la température du corps (c’est top l’hiver !). Quand je me sens vraiment en forme, je pousse l’entraînement jusqu’à 15 minutes. Une fois l’échauffement terminé, je commence quasi immédiatement ma séance de running (le temps de poser la corde dans le garage et de m’hydrater). Mon prochain petit challenge sera d’intégrer mes sauts à la corde dans des séances de renforcement musculaire. J’en fais avec un Swiss Ball, seulement au poids du corps ou en m’aidant du mobilier urbain situé dans le parc juste en face de chez moi (et au Body Pump en salle) mais je n’en ai encore jamais fait avec une corde à sauter.  A suivre … 😉

* Il est fortement déconseillé de sauter à la corde si vous souffrez de problèmes au niveau des lombaires, des articulations ou si vous êtes exposées à des risques cardiaques.

Publicités

2 réflexions sur “Training : La corde à sauter (mes premiers pas)

  1. mangoandshamallow dit :

    Tu en as à tous les prix mais j’en ai vu qui coûtaient moins de 10 euros sur Amazon. Après, à ce tarif là, je ne peux pas te garantir la qualité. La mienne (Nike Speed 2.0) coûte 22 euros et je ne regrette pas mon achat pour débuter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s