Les hydrolats : les chouchous de ma routine beauté

Les hydrolats sont des produits dont je ne pourrais plus me passer et depuis un an que je les utilise, j’ai désormais mes petits chouchous qui me sont devenus indispensables. Je n’ai eu pas l’occasion de comparer avec différentes marques dans la mesure où j’ai été immédiatement convaincue par la qualité des hydrolats d’Aroma-Zone. Contrairement à certaines marques vendues en grandes surfaces, ils sont 100% purs et bio. Ils ne contiennent donc ni conservateurs ni alcool.

Un hydrolat est une eau obtenue lors de la fabrication d’huiles essentielles par distillation de plantes aromatiques. Sans me lancer dans un cours de chimie, retenez que pour fabriquer une huile essentielle, on fait passer de la vapeur d’eau au travers des plantes aromatiques. On obtient un distillat dans lequel les molécules aromatiques se séparent de l’eau pour constituer l’huile essentielle. L’hydrolat est ainsi une eau chargée en huiles essentielles qui s’est enrichie en principes actifs aromatiques. Il possède aussi les mêmes vertus qu’une huile essentielle tout en ayant l’avantage d’être moins chargé en molécules aromatiques. L’hydrolat est aussi moins agressif pour la peau et ne nécessite pas de contre-indications particulières, contrairement aux huiles essentielles qui sont toujours à utiliser avec précaution (surtout pour les risques d’allergie). En contrepartie, un hydrolat aura un pouvoir thérapeutique bien plus faible qu’une huile essentielle. On ne peut pas tout avoir …

En ce qui me concerne, j’en fais exclusivement un usage cosmétique. Je les utilise quotidiennement en tant que lotion tonique : le matin pour donner « un coup de fouet » et le soir après le démaquillage pour délasser. J’ai appris récemment qu’il était tout à fait possible de cuisiner et de préparer des cocktails avec mais je reconnais que je n’ai pas encore éprouvé l’envie de m’en servir comme ingrédient culinaire. Avant qu’on m’en parle, cette idée ne me serait jamais venue à l’esprit. Bien que ce soit moins surprenant, on peut aussi se servir de l’hydrolat pour éviter que les cheveux ne regraissent trop vite et calmer les démangeaisons du cuir chevelu. Je n’en applique que sur ma peau mais utiliser un hydrolat en guise de soin capillaire peut aussi être intéressant. En tout cas, cette utilisation m’inspire bien plus que celle consistant à s’en servir en cuisine.

Je prends aussi soin de bien choisir mes hydrolats car même s’ils sont moins complexes que les huiles essentielles, ils requièrent tous certaines « précautions ». Je ne parle pas du choix de la plante mais plutôt du produit en lui-même. Les marques de cosmétiques sont nombreuses à proposer des hydrolats mais tous les produits ne se valent pas en termes de qualité.

La qualité d’un hydrolat dépend beaucoup du travail de distillation. S’il est soigné, le produit sera bien chargé en molécules aromatiques et se conservera longtemps, sans que ce soit nécessaire de prendre des précautions particulières. Contrairement à ce que peut conseiller Aroma-Zone, leurs huiles n’ont pas besoin d’être conservées au réfrigérateur. J’ai déjà essayé d’en disposer certains dans un placard à l’abri de la chaleur et de la lumière et d’autres dans mon réfrigérateur et je n’ai constaté aucune différence. Je préfère toutefois les conserver au frais car ils deviennent plus agréables à appliquer, surtout en été. Le froid resserre les pores de la peau et cette dernière est toute fraîche et apaisée par les tiraillements provoqués par le nettoyage (je pense d’ailleurs arrêter d’utiliser l’eau micellaire en hiver dans la mesure où elle est agressive pour ma peau fragilisée par les basses températures). Sinon, la composition doit être la plus simple possible. Elle ne doit contenir qu’un seul et unique ingrédient : l’hydrolat aromatique. Je vous conseille donc de fuir ceux qui sont pasteurisés, additionnés de conservateurs ou d’alcool car les produits en sont complétement dénaturés. Il est aussi judicieux de prêter attention au rapport quantité d’eau/quantité de plantes. A condition naturellement que cette information soit mentionnée par le fabricant, ce qui n’est pas toujours le cas. Retenez juste qu’un litre d’eau par kilo de plantes indique qu’il s’agit d’un hydrolat convenablement chargé en molécules aromatiques. Il peut être considéré comme un produit de qualité car il sera suffisamment concentré en principes actifs.

J’en ai désormais fini avec les explications pour vous parler des hydrolats que j’utilise quotidiennement. Je n’apprécie pas particulièrement son odeur au réveil mais l’hydrolat de bleuet fait partie de mes indispensables pour décongestionner le contour des yeux. Il n’est pas aussi efficace que les glaçons mais son utilisation reste moins violente. J’aime aussi beaucoup l’hydrolat de géranium qui convient très bien à ma peau mixte ayant besoin d’être régulée. J’utilise aussi occasionnellement celui au bambou d’Anduze (surtout pour changer) qui possède le même pouvoir matifiant. J’ai une affection particulière pour l’hydrolat de rose qui est adapté à tous les types de peaux. C’est un vrai « couteau suisse cosmétique » puisqu’il tonifie les peaux normales, apaise les peaux sensibles et purifie les peaux mixtes. La menthe poivrée est aussi particulièrement rafraîchissante en été.

Je trouve que les hydrolats contribuent à la santé de ma peau car j’ai remarqué un léger contrôle de mes imperfections quelques mois après avoir commencé à les utiliser. Les résultats sont sans doute imperceptibles mais pour moi qui connais bien ma peau, je constate que les pores sont plus resserrés. Je suis aussi moins sujette aux rougeurs en hiver. Il n’y a rien de miraculeux mais je trouve l’utilisation suffisamment plaisante et efficace pour que je termine et rachète ces produits. Si vous ne vous attendez pas à des résultats spectaculaires, vous ne serez sûrement pas déçues par les hydrolats. Il faut aussi être lucide en se rappelant qu’une simple lotion tonique ne peut pas venir à bout de crises d’acné hormonal. Si vous avez de l’acné, il va de soi que vous devriez envisager des produits plus « forts » voire un traitement pour celles qui en souffrent vraiment. Les effets seront aussi plus ou moins visibles selon votre type de peau mais ce qui est sûr, c’est que les hydrolats vous rafraîchiront avec naturel pour un prix très raisonnable (entre 3 et 6 euros la bouteille de 200 ml chez Aroma-Zone).

Connaissiez-vous les hydrolats ? Lesquels préférez-vous ?

Publicités

2 réflexions sur “Les hydrolats : les chouchous de ma routine beauté

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s