Ma wishlist de Noël ne sera pas geek !

Afficher l'image d'origine

Ma belle-sœur m’a prêté sa liseuse électronique (un Kindle) pendant trois semaines pour avoir enfin l’occasion de la tester. Elle est la seule de mon entourage à en posséder une et comme cela fait déjà quelques temps que j’hésite à en acheter une, il était temps que je me forge ma propre opinion. Pourtant, même si cet essai m’a permis d’y voir un peu plus clair sur le sujet, je n’ai pas encore pris de décision. J’ai souvent tendance à peser le pour et le contre avant d’acheter, surtout si le prix demande un certain investissement financier (ce n’est néanmoins pas le cas des liseuses électroniques qu’on trouve aujourd’hui à un prix abordable). Autant vous dire que je ne suis pas une habituée des achats compulsifs 😉 Si de votre côté, vous n’y avez jamais songé auparavant, j’espère que cette expérience vous sera utile.

Pourquoi hésiter depuis si longtemps ?

  • Je ne suis pas convaincue par l’achat de biens immatériels : si j’achète de la musique je vais acheter le CD, même si au final une fois récupéré sur iTunes puis sur mon RS4+ (casque MP3 conçu pour les runners), il finira ad vitam æternam rangé dans un placard, sauf s’il finit avec mes 3-4 préférés du moment que je garde dans la voiture.
  • Je ne suis que très rarement encombrée par le poids ou la taille des livres que je transporte : je lis beaucoup dans les transports en commun chaque jour mais très peu en vacances donc en général je ne transporte qu’un livre ou 2 maximum.

Je n’ai donc pas encore franchi le pas pour ces deux raisons. Pire même, je m’étais fait un point d’honneur de résister à la tentation de ce que je considère (encore un peu) comme des gadgets imposés par la société de consommation. Je ne suis pas réfractaire à la technologie, bien au contraire mais les marques font tout ce qu’il faut pour qu’on se crée des besoins. Quel est l’intérêt par exemple d’avoir un bracelet connecté ?  En ce qui me concerne, je n’ai pas besoin d’un appareil pour savoir si j’ai passé une bonne nuit ou si j’ai suffisamment bougé dans la journée. Pour avoir testé le Nike FuelBand d’une copine, j’avoue que le comptage des points (appelés ‘fuels ») reste pour moi un mystère. Mes 11 km de jogging m’ont fait rapporter moins de fuels qu’une heure de badminton avec mon chéri ! En d’autres termes, si vous voulez faire un gros fuel score, vous devrez pratiquer un sport où votre poignet est le plus sollicité. Je referme cette parenthèse pour confirmer que je suis méfiante envers l’intêret et parfois même la fiabilité de certains appareils …

Pourquoi tester une liseuse électronique et pas une tablette ?

  • Pour le repos des yeux : je passe déjà beaucoup d’heures devant mon écran d’ordinateur au travail, sans compter le temps passé devant la télé le soir à la maison. J’ai préféré faire le choix d’un appareil permettant à mes yeux de se reposer aussi bien que lorsque je lis un livre papier. Or, la sensation de lecture est exactement la même entre un livre et un Kindle.
  • Pour la concentration : sur une tablette, on est sans cesse déconcentré par l’arrivée d’une notification (mail, tweet, etc.) ou par la tentation d’ouvrir une autre application alors que sur une liseuse, rien ne nous perturbe et on reste concentré à 100% sur sa lecture.
  • A cause du prix

Bilan après 3 semaines d’utilisation 

Les plus 

  • La lecture est très agréable.  On a vraiment l’impression de lire un livre papier. Je ne ressens aucune fatigue occulaire.
  • Le poids et et le format sont parfaits. Rien à redire.
  • L’utilisation est très simple et intuitive. Je conseille quand même de parcourir la notice préchargée dessus pour découvrir l’ensemble des fonctionnalités de la liseuse.
  • Le fait de pouvoir choisir la taille des caractères et des interlignes n’est pas négligeable. C’est même je pense l’un des principaux avantages d’une liseuse face à un livre papier.
  • La possibilité de télécharger gratuitement sur Amazon des extraits d’un livre avant de l’acheter définitivement.

Les moins 

  • Le prix des livres électroniques récents. C’est pour moi le principal inconvénient. Si vous ne voulez pas trop investir dans l’achat de livres électroniques, il vous faudra télécharger des œuvres qui sont tombées dans le domaine public (donc téléchargeables gratuitement sur Amazon) ou vous rabattre sur des intégrales vendues à très bas prix. Ne vous attendez pas à tomber sur la saga de Harry Potter à prix dérisoire. Il s’agira plutôt des œuvres de Jules Verne ou de Victor Hugo. A moins de lire exclusivement des grands classiques de la littérature, il est très difficile d’y trouver son compte.
  • L’autonomie de la batterie. J’aurais souhaité qu’elle soit plus longue. Je trouverais logique qu’une liseuse puisse tenir plusieurs mois sans recharge, vu la faible consommation du principe de l’encre électronique qui ne « pompe » de l’énergie qu’au changement de page. Bref, je ne comprends pas pourquoi les autonomies des liseuses ne sont pas plus grandes.
  • L’obligation d’acheter ses E-books exclusivement sur Amazon

En conclusion 

Acheter une liseuse électronique peut être intéressant pour les gens comme moi qui lisent beaucoup car on peut stocker une grande quantité de livres sans que cela prenne la moindre place chez soi. Je craignais d’avoir mal aux yeux mais la lecture sur le Kindle est franchement très agréable. Je préférerais toujours tourner les pages d’un livre papier mais je dois reconnaître que l’ergonomie a été bien étudiée. En revanche, je trouve incompréhensible qu’un même livre puisse être vendu plus cher en format électronique qu’en format poche. Les versions électroniques des livres devraient être beaucoup moins chères qu’elles ne le sont actuellement. J’espère que cette situation évoluera car c’est aujourd’hui ce qui me freine le plus dans l’achat d’une liseuse électronique. Enfin, on est nombreux à penser que les gens ne lisent pas assez. Ces appareils devraient faciliter l’accès à la lecture plus qu’ils ne le font à l’heure actuelle. Je suis consciente que l’arrivée des tablettes et liseuses électroniques sur le marché n’a pas enchanté les libraires mais j’espère qu’on trouvera un jour LA solution qui pourra satisfaire tout le monde, de l’auteur au lecteur en passant par le libraire de quartier …

Publicités

3 réflexions sur “Ma wishlist de Noël ne sera pas geek !

  1. Célina dit :

    Merci Marine pour ton commentaire 🙂
    Est-ce que tu lis encore des livres papier ou est-ce que tu ne te sers plus que de la liseuse ?
    Si on n’échange pas d’ici là, je te souhaite de bonnes fêtes ! 😉

    J'aime

  2. juliesuitsonfil dit :

    J’ai une liseuse kobo glo achetées il y pa 2 pansp à la Fnac et je suis plus que ravie ❤ ce sont des epubs et pas besoin d'acheter sur la fnac j'achète où je veux. La batterie de la mienne dure des mois 😉 j'en oublie de la charger!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s